L’éthique et l’intégrité scientifique constituent-elles un luxe dont on pourrait, dans une situation aussi critique que celle dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, se passer ? Éléments de réponses dans cette analyse de Jean-Gabriel Ganascia, président du Comets, comité d’éthique du CNRS.

non facilisis elementum Nullam neque. efficitur. fringilla commodo in felis dolor. mattis